Premier(s) fist(s)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Premier(s) fist(s)Avec mon ancienne compagne, nous nous étions rencontrés sur internet, nous cherchions ouvertement des partenaires avec qui faire du sexe. Elle était déjà libertine et bi, j’étais déjà libertin et bi, nous avions plein de choses à partager et quelle belle rencontre que ce fut là, explosive en fait. À force de mélanger les plaisirs nous avons rapidement formé un couple très libre, indépendant et surtout très coquin. Le libertinage est pour nous une philosophie qui se transcrit dans notre quotidien, nous pourrions en dire la même chose de notre hédonisme ; respect de chacun, absence de jalousie, plaisir, humour et tendresse, tel pourrait être notre devise. Aussi avoir d’autres partenaires, sans être la règle ni un objectif et encore moins un dogme, nous arrive naturellement de façon régulière. Si les rencontres que nous faisons seuls dans notre coin nous sont excitantes, les découvertes que nous avons ensemble nous grisent particulièrement, surtout quand il s’est agi de faire la connaissance de J. et N.. Aussi vais-je vous narrer une part de cette amitié qui nous est si intime et si chère. C’est sur un site dédié au libertinage entre adultes que nous avons contactés J. bursa escort et N. la première fois. Si nous nous sentons très libres, nous le sommes surtout de prendre notre temps (notre sexualité nous paraît fort épanouissante du fait de n’être pas précipitée, ou rarement), c’est un point commun que nous avons avec J. et N. Sauf que l’émulation est passée si bien entre nous quatre dans nos dialogues virtuels, que quelques jours à peine après nous étions en présence de ce couple, ils avaient débarqué à la maison. Les douceurs du repas, les rapports intellectuels, humoristiques et gastronomiques ont lancé nos libidos respectives. M. et J. ont commencé à se déshabiller de leur côté tandis que N. partageait avec moi un baiser langoureux. Nos langues se mêlaient et chaque œillade lancée aux deux autres nous faisait monter en excitation. Je découvrais, en la déshabillant, un corps menu, avec de petits seins, quelques tatouages venaient souligner des lignes de son corps, ses longs cheveux retombaient sur son dos et la caresser m’enivrait. Ses mains aussi étaient partout, elle me massait, me titillait les tétons, soupesait mes bourses, me pétrissait les fesses, me caressait les pieds, escort bursa et touJ.urs nous nous embrassions. Je la fis basculer sur un canapé et partis en exploration de son anatomie, je voulais tout découvrir d’elle avec ma bouche. Quand j’ai léché ses cuisses, elle s’est cambrée, j’avais sa vulve sous les yeux, ouverte, liquide, et je n’ai pas résisté à m’offrir un cunnilingus. Le toucher que N. maintenait sur moi, son goût, ses petits cris, me donnèrent bien vite envie de la stimuler de mes doigts. Tout en lui mangeant le clitoris, j’enfonçais deux doigts, puis trois, puis quatre… Moins d’une demi-heure après avoir fini de manger nous avions tous le sourires aux lèvres, moi j’avais mon poing enfoncé dans le vagin de N., tandis que M. avait le sien dans l’anus de J.. Punaise mon premier fist complet ! Et quelle douche ! N. me giclait dessus sans discontinuer. Punaise ma première femme fontaine également ! Mais comment avions nous fait pour aller si vite ? J’écoutais J. jouir de la main de M., elle en retour écoutait et regardait la fontaine de N. hurler sa jouissance et en mettre partout. Je savais depuis longtemps que M. savait y faire avec le cul des hommes, mais là de contempler bursa escort bayan sa main disparaître dans ce gouffre et de voir la queue de J. cracher son foutre tant il jouissait de sa prostate me rendait dingue. Et c’est N. qui en a subit les ardeurs, je faisais jouer mes doigts sur la paroi de son point G. de manière à ce qu’elle éjacule encore et encore, me douchant au passage. Nous nous sommes trouvés très beaux dans ce moment de plaisir, nous nous sommes complimentés, comme déjà tous amoureux les uns des autres, puis nous nous sommes mélangés encore plus. J’ai pu sucer la belle queue de J., trapue, au gland large, M. et N. se gamahuchaient, nous étions les uns sur les autres, nous avons tous joui à notre manière, nous nous sommes tous donnés et cette première fois fut si rapide en intimité car nous avions compris qu’enfin nous rencontrions des libertins généreux et tels qu’en eux mêmes, libres d’être selon leurs goûts et ouverts à ceux des autres. Tout ce que nous cherchions chacune et chacun. La soirée a duré longtemps, les plaisirs furent intenses et nombreux. Depuis, ils constituent nos amants favoris, vous vous en doutez. Nos rencontres avec ces deux cochons se sont multipliées, cela a donné de belles parties de sexe. Il me tarde évidemment la prochaine, nous avons encore tellement de plaisirs à prendre ensemble tous les quatre, ou à plus s’il nous prend l’envie d’inviter d’autres partenaires encore.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir